Sels de Calcium selon la Biodisponibilité

Sels de Calcium selon la Biodisponibilité

Lequel des sels de calcium est le plus biodisponible ?

Pourquoi le calcium doit se prendre comme un sel ?

Pourquoi pas tout simplement du calcium ?

Les formes de calcium qui se commercialisent sur le marché ne sont jamais du calcium pur en forme ionique (Ca2+), elles sont toujours commercialisées sous forme de sel, comme le citrate de calcium [(C6H6O7)2Ca3·4H2O].

Cela est du à que le calcium est un minéral avec une charge électrique positive, qui doit se corriger pour maintenir l’électroneutralité du nutriment.

Voyons un autre exemple plus simple, le sel de table : Na+Cl-.

Comme le sodium possède une charge possitivie, il se stabilise avec le chlorure qui possède une charge électrique négative. Cela arrive aussi dans l’organisme avec le phénomène connu comme « trou anionique » et maintient la neutralité électrique des éléments dont la valence est dépareillée.

Formule Calcium

Figure VI. Formule de calcul du trou anionique pour maintenir l’électroneutralité.

Les sels qui forment les liaisons de calcium et complexes se développement pour améliorer les facteurs comme la solubilité et la stabilité du milieu, l’osmolalité, l’absorption…

Mais comme vous pouvez l’imaginer… des différents sels, ont des propriétés différentes non ? Effectivement !

Y a-t-il un sel meilleur qu’un autre ?

Une grande erreur des consommateurs est penser qu’un sel possède des effets différents à un autre :

“…le carbonate de calcium est meilleur pour les os et le citrate de calcium pour le fonctionnement cellulaire…”

Non! Le sel, le complexe, détermine uniquement la cinétique du minéral dans l’organisme et certaines propriétés organoleptiques.

Mais lorsqu’il arrive au sang, il le fait après s’avoir brisé et les effets dans l’organisme le produit toujours le même composé, le calcium, sans importer la forme d’origine.

Il y a deux critères à prendre en compte pour sélectionner un sel à partir d’un minéral ou autre :

Teneur élémentaire

Quelle fraction du sel total correspond au minéral lui-même.

Je m’explique :

Le sel, lorsqu’il se forme, n’est pas créé dans un ratio 1:1, souvent les ratios son différents pour atteindre ces propriétés dont nous parlons, de façon qu’il y a de sels de calcium comme le citrate qui contiennent 21% de sa teneur en calcium élémentaire, et autres comme le gluconate qui contiennent seulement 9%.

Biodisponibilité

C’est la capacité qui possède notre organisme d’absorber le calcium du sel.

Plus il y en a, mieux c’est, car moins de ce minéral sera excrété et un plus grand pourcentage atteindra notre sang, ce qui nous intéresse.

Bien que la biodisponibilité soit parfois exprimée avec des chiffres exacts, la vérité est qu’elle dépend d’une grande quantité de facteurs intrinsèques et extrinsèques, il est donc beaucoup plus correct de l’appeler (élevée/moyenne/faible).

Résultat

Ces deux facteurs doivent être pondérés par des données basées sur notre scénario afin de déterminer lequel est le plus approprié, car :

Un sel à très forte teneur en calcium (50%) mais à très faible biodisponibilité peut être inférieur à un sel à plus faible teneur en calcium (20%) mais à très forte biodisponibilité.

Et normalement, plus sa biodisponibilité est mauvaise, plus sa consommation génère des troubles gastro-intestinaux. Je recommande donc de rechercher une source de biodisponibilité élevée et d’examiner déjà le contenu élémentaire.

Quels sont les Sels de Calcium ?

Il existe de nombres présentations de calcium disponibles sur le marché. Nous allons analyser les plus communes et exposer simplement ses pros et contres :

  • Carbonate de Calcium

    Pros:

    • Très économique.
    • Teneur élémentaire élevée.
    • Bonne biodisponibilité.

    Contres:

    • Il a besoin d’un milieu acide pour s’absorber.
    • Mauvais absorption :
    • À jeûne
    • Chez les personnes avec des maladies inflammatoires intestinales.
    • Personnes qui utilisent des inhibiteurs de la bombe de protons (comme l’oméprazol) ou le sel de fruits de façon habituelle (hypochlorhydrie).
  • Citrate de Calcium

    Pros:

    • Bonne quantité de contenu élémentaire.
    • Plus grande biodisponibilité.
    • Il s’absorbe indépendamment du milieu de l’estomac (même base)

    Contres:

    • Légèrement plus cher que le carbonate.
    • En format de gélule ou comprimés, la quantité à consommer pour atteindre une dose éfficace peut être très élevée.
  • Calcium corail

    Pros:

    • Les mêmes que le carbonate

    Contres:

    • Les mêmes que le carbonate et en plus
    • Il est bien plus cher
    • Les créateurs des « revendications » attribuées à cette forme de calcium ont été légalement poursuivis par canular.

    Spoiler: Le calcium corail est du carbonate de calcium.

  • Lactate de Calcium

    Pros:

    • Bonne disponibilité (comparable au carbonate).
    • Bonne solubilité.

    Contres:

    • Faible teneur élémentaire qui difficulté son utilisation pratique.
  • Gluconate de Calcium

    Pros:

    • Bonne disponibilité (comparable au carbonate).
    • Bonne solubilité.

    Contres:

    • Très faible teneur élémentaire qui rend plus difficile son utilisation pratique.
  • Acetate de Calcium

    Pros:

    • Économique.
    • Bonne teneur élémentaire.
    • Peut s’absorber indépendamment du milieu.

    Contres:

    • Faible recherche sur des humains.
  • Chlorure de Calcium

    Pros:

    • Bonne teneur de calcium élémentaire.

    Contres:

    • Conçu pour infusion intraveneuse.
  • Phosphate Tricalcique

    Pros:

    • Teneur élémentaire élevée.

    Contres:

    • biodisponibilité modérée.
    • Grande élimination dans l’organisme par liaisons à des phosphates.
    • Mauvaise sollubilité.
Il est important de noter que malgré toutes les présentations de sels de calcium qui sont actuellement commercialisées, par voie orale, et en l’absence d’autres études, seules deux valent la peine.

Le Citrate de Calcium et le Carbonate de Calcium

Lequel choisir dépend des conditions de l’utilisateur et du format du produit :

Citrate de Calcium

Le citrate de calcium est, en général, supérieur au carbonate de calcium, bien qu’il contienne environ la moitié de ses éléments. Sa biodisponibilité est très élevée grâce au complexe qu’il forme avec l’acide citrique, ce qui signifie qu’aucun milieu acide n’est nécessaire dans l’estomac pour sa bonne absorption..

Carbonate de Calcium

Le carbonate de calcium est préférable en cas d’insuffisance rénale chronique par la bonne capacité qu’il a de se joindre aux phosphates et de s’éliminer par voie rénale, en plus de par sa teneur élémentaire élevée, même si nous avons besoin de le consommer avec un repas pour profiter au maximum

Tableau Récapitulatif des Sels de Calcium

SelTeneur ÉlémentaireBiodosponibilitéNotes
Carbonate de calcium40%Élevée– Utile pour des malades chroniques des reins.
– Besoin de le consommer avec de la nourriture.
Citrate de calcium21%Élevée– Utile chez les malades intestinaux.
– Peut se consommer à jeûne et par les personnes avec hypochlorhydria.
– Il n’augmente par le risque de lithiase calcique rénale chez les personnes saines.
Lactate de calcium13%Élevée– Faible teneur élémentaire.
– Utilisation pratique pauvre.
Gluconate de calcium9%Élevée– Faible teneur élémentaire.
– Utilisation pratique pauvre.
Chlorure de calcium27%Élevée (intraveineux)– Utilisation clinique.
– Faible teneur élémentaire pour la voie d’administration.
Acétate de calcium25%Élevée (manque de recherche)– Potentiel pour devenir une option à considérer.
– Il manquent de recherches chez les humains.
– Faible utilisation pratique aujourd’hui.
Tricalcique phosphate38%Modérée– Mineur disponibilité que d’autres options.
– Plus cher.

Nouveau Citrate de Calcium de HSNraw

Le principal problème signalé dans la littérature clinique sur le citrate de calcium est que, comme sa teneur en éléments est environ la moitié de celle de son concurrent direct, le carbonate, il est difficile de mettre en œuvre son utilisation car les patients ont besoin d’un grand nombre de comprimés pour atteindre la dose établie.

Format en poudre

Pour cela, chez HSN nous avons développé un produit de citrate de calcium RAW, afin que vous puissiez obtenir les quantités de calcium dont vous avez besoin grâce à l’utilisation confortable de la poudre, qui ne vous oblige pas à avaler beaucoup de gros comprimés, ne nous leurrons pas, est un problème pour de nombreuses personnes en raison de l’aversion qu’elle leur cause :

Citrate de Calcium

Figure VII. Citrate de Calcium de HSNraw.

Plus grande biodisponibilité

Nous vous apportons ce qu’il y a de mieux dans la formule avec la plus grande biodisponibilité de calcium du marché, dans le format le plus adapté à son utilisation, afin que nous puissions surmonter la principale limitation qu’elle présente, à savoir la nécessité d’utiliser une grande quantité de comprimés pour atteindre une dose efficace.

Produit HSNraw

Figure VIII. Jaime Hidalgo avec un produit de HSNraw.

Solubilité élevée

La solubilité de ce sel calcique est bonne, vous permet d’homogénéiser le mélange dans l’eau à température ambiante sans besoin de le diluer excessivement, c’est corfortable à prendre car il peut s’utiliser à jeûne sans des problèmes d’absorption et sans besoin d’utiliser des jus citriques pour la renforcer.

Vous pouvez même l’ajouter à votre shake de protéines pour le prendre tout avec et vous ne verrez pas la différence dans la saveur !

Convient aux Végétaliens

Le produit, bien sûr, convient aux végétaliens et végétariens.

Cela est un grand avantage, car c’est une population que à cause de ne pas consommer de laitiers montrent souvent des carences en calcium.

Sans Allergènes

Il est aussi libre d’allergènes comme le gluten, l’oeuf, le soja, le poisson ou les fruits à coque, faisant de lui une option excellente pour les personnes allergiques, intolérances et/ou sensibles à ces aliments.

Une option très polyvalente pour son utilisation partout dans le monde, indépendamment du scénario auquel il se trouve.

Sources bibliographiques

  1. Balk, E. M., Adam, G. P., Langberg, V. N., Earley, A., Clark, P., Ebeling, P. R., … Dawson-Hughes, B. (2017). Global dietary calcium intake among adults: a systematic review. Osteoporosis International, 28(12), 3315–3324.
  2. Ross, A. C., Manson, J. A. E., Abrams, S. A., Aloia, J. F., Brannon, P. M., Clinton, S. K., … Shapses, S. A. (2011). The 2011 report on dietary reference intakes for calcium and vitamin D from the Institute of Medicine: What clinicians need to know. Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, 96(1), 53–58.
  3. Straub, D. A. (2007). Calcium supplementation in clinical practice: A review of forms, doses, and indications. Nutrition in Clinical Practice, 22(3), 286–296.
  4. Wasilewski, G. B., Vervloet, M. G., & Schurgers, L. J. (2019). The Bone—Vasculature Axis: Calcium Supplementation and the Role of Vitamin K. Frontiers in Cardiovascular Medicine, 6, 6.

Articles Associés

Connaissez-vous le rapport entre le Calcium et la Vitamine D pour la santé ? Découvrez-le sur ce lien.

Calcium selon la biodisponibilité

Types - 100%

Avantages - 100%

Contres - 100%

Biodisponibilité - 100%

Teneur élémentaire - 100%

Citrate de Calcium - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Au sujet Alfredo Valdés
Alfredo Valdés
Spécialiste en entraînement en physiopathologie métabolique et dans les effets biomoléculaires de l'alimentation et de l'exercice physique, il vous introduira avec ses articles dans le monde complexe du sport et de la nutrition clinique, de manière simple et dans une perspective critique.
Voir Aussi
Cuivre et pigmentation des cheveux
Cuivre – Le minéral de base pour la santé de l’organisme

Le cuivre est un des minéraux les plus importants pour le tissu conjonctif de l’organisme. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *