Compléments pour les Diabétiques, que peuvent consommer, et que non ?

Compléments pour les Diabétiques, que peuvent consommer, et que non ?

Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet qui soulève de nombreuses questions et ce n’est pas pour rien : « Si nous sommes diabétiques, nous pouvons consommer des compléments ? Nous avons des restrictions ? »

Sur cet article nous allons parler des propriétés qui présente un diabétique sur l’aspect nutritionnel et qui doit considérer au moment de choisir les compléments alimentaires les plus adéquats, en base à ses besoins et objectifs sportifs.

Quels compléments peut prendre un diabétique ?

Diabète, une métabolopathie généralisée

Le diabète est une maladie métabolique qui apparaît lorsque l’organisme ne peut pas maintenir l’homéostasie du glucose, et avec les glucides que nous consommons, notre glycémie augmente sans contrôle.

Cas avec diabétiques

Figure I. Courbe après un test de tolérance orale au glucose sur des patients diabétiques (traités et pas avec de l’insuline) et contrôles (non diabétiques). (Jato et al., 2018).

Le diabète a deux grandes « versions », principalement :

  • Diabète de Type I: Une maladie autoimmunitaire qui se développe à la naissance, où le système immunologique altère la fonctionnalité des cellules pancréatiques qui s’en chargent de la production d’insulines. L’hormone qui rétire le glucose du sang.
  • Diabète de Type II: Une maladie métabolique qui se forme lorsque le pancréas produit de l’insuline, mais les cellules hépatomusculaire se désensibilisent de cette hormone, sans répondre à elle.

Imaginez que vous êtes une personne qui envoi un WhatsApp à un ami. L’insuline est le message :

  • Un diabétique de type I n’enverra jamais le message, parce qu’il n’a pas d’internet sur sont portable, donc il n’a jamais du « signal ».
  • Un diabétique de type II envoi le message, mais son ami a son numéro bloqué, donc le message n’arrive jamais.

Dans les deux cas, le WhatsApp n’arrive pas, mais chaque cas est différent.

De nos jours, le diabète est une pandémie métabolique dont la OMS nous informe, car le chifre de diabétiques s’est multiplié par 4 en seulement 30 ans.

ressultats et recommendations de la OMS à propos du diabète

Figure II. Infographie de l’Organisation Mondiale de la Santé sur le Diabète (WHO, 2018).

Quels sont les risques du diabète ?

Le diabète non contrôlé nous faits susceptibles de développer des conditions létales, souvent liées à des altérations du système cardiovasculaire (néphropathie diabétique, ischémie périphérique, accident vasculaire cérébral et crise cardiaque).

Mais un diabète contrôlé à travers de thérapies de la conduite (améliorant le style de vie) et/ou traitement pharmacologique est parfaitement compatible avec un style de vie normal. D’ailleurs, il y a une grande quantité de sportifs de haute performance qui souffrent de cette condition.

Sal fud, sportif diabétique

Figure III. Sal Fuld en pleine action. Ex-joueur professionnel de la MLB avec du diabète type I diagnostiqué à ses 10 ans.

Compléments pour les diabétiques, amis ou ennemies ?

De nombreux sportifs qui souffrent de diabète craignent utiliser des compléments alimentaires, avec la peur de qu’ils empirent leur condition pu provoquer même des interactions avec leur pathologie.

Un diabétique doit consulter son endocrinien à propos de la possibilité d’utiliser n’importe quel complément. À priori il n’existe aucune contre-indication directe de l’utilisation d’aucun produit sur un diabète contrôlé, plus encore si nous parlons de sportifs.

Quels compléments sont utiles pour les diabétiques ?

Compléments pour les diabétiques

De nombreux diabétiques cherchent à améliorer leur composition corporelle :

  • Perdre de la graisse.
  • Gagner de la masse musculaire

Ou la performance sportive :

  • Récupération musculaire avant et meilleure, comptant avec plus de nutriments qui apportent de l’énergie aux entraînements en optimisant le repos…

Un diabétique peut prendre de l’Evolate 2.0 ?

Bien sûr !

Et l’Evowhey 2.0 ?

Mais logiquement !

Les protéines développées et fabriquées chez HSN contiennent des quantités de sucre très faibles, qui ne sont pas dangereuses pour cette pathologique, car elles ne font pas monter la glycémie de façon significative (Frid et al., 2005).

D’ailleurs les études de comportement réalisés montrent des améliorations métaboliques en augmentant la teneur de protéines du régime des diabétiques (Gannon et al., 2003)

Voulez-vous gagner du muscle ? Vous êtes diabétiques ? Et alors? Vous avez les meilleurs compléments à porté de main !

utilisation des glucides par les diabétiques. Compléments

Diabétiques et compléments de Glucides

Alors, une fois que nous avons fait cette introduction, passons aux choses sérieuses… Voulez-vous consommer des glucides ?

Pouvez-vous consommer un glucide à IG élevé ?

Vous pouvez, il suffit simplement de porter avec vous le glucomètre pour voir comment votre glycémie répond.

Si vous êtes diabétique de type I, suivez les normes d’administration d’insuline que votre endocrinienne vous donne face à certaines concentrations. Si vous êtes diabétique de type II, modulez la dose de glucides en fonction de votre réponse glycémique.

Un type de glucides à IC élevé est le dextrose. Il est très utile face à des situations d’hypoglycémie qui sont très fréquentes chez les diabétiques, spécialement de type I et plus précisément lors de la réalisation d’exercice physique.

Il est courant de trouver des diabétiques qui souffrent d’un « manque de sucre dans le sang » pendant leur entraînement. La prise continue et contrôlée d’un glucide à indice glycémique élevé pendant l’exercice peut contribuer à améliorer cette condition.

Quels sont les glucides les plus appropriés pour les diabétiques ?

Comme glucide « base », un diabétique à d’autres préférences :

Palatinose

C’est de l’isomaltulose, un disaccharide formé par la liaison de fructose et glucose (comme le sucre de table), mais avec une liaison différente (1,6 au lieu de 1,4) que l’organisme a plus du mal à « briser ».

Cela fait que la réponse du glucose dans le sang, comme de l’insuline soit mineure, lui faisant un grand choix pour les diabétiques qui cherchent à utiliser un glucide de digestion facile autour de l’entraînement.

Glucose, insuline et glucagon

Figure IV. Courbe de: glucose (a), insuline (b), et glucagon (c) après la consommation de la même quantité de sucre de table (saccharose) et palatinose (isomaltulose). (Keyhani-Nejad et al., 2016).

Amylopectine

Une autre option, étant un glucide qui s’obtient à partir du maïs cireux et possède une grande complexité moléculaire. C’est un polymère de glucose grand et très ramifiés, que permet de ne pas souffrir de troubles gastriques par sa consommation, maintenant les propriétés technologiques de l’amidon, un type de glucide qui contient l’avoine par exemple, et que les diabétiques savent qu’ils peuvent le consommer, de façon contrôlée mais sans grands problèmes.

courbe du glucose et prise de glucides

Figure V. Courbe du glucose et AUC après la consommation de la même quantité de glucides provenant du pain blanc (contrôle), le maltodextrine et l’amylopectine. (Sands et al., 2009).

Un diabétique doit toujours essayer de maintenir des concentrations de glucose qui ne dépassent jamais les 200-220mg/dL, je parle aussi de la période post-repas, sauf si son endocrinien l’aie établi un autre guide.

Les glucides peuvent être utilisés pour améliorer la récupération de l’athlète, augmentant ainsi la disponibilité des sources d’énergie de réserve. De même, il augmente les performances de manière aiguë en augmentant les concentrations de glucose dans le sang, et donc de substrats.

Des compléments pour diabétiques idéaux pour l’augmentation de la masse musculaire et l’amélioration de la récupération.

Créatine pour les diabétiques

De nombreux diabétiques craignent utiliser la créatine, car celle-ci augmente l’excrétion urinaire de créatinine. Et cela a toujours été lié à des lésions rénales.

Mais cette relation est fausse, et des personnes avec des prises de protéines plus élevées, qui prennent de la créatine, qui font de l’exercice physique intense etc, vont avoir des concentrations supérieures de créatine dans le sang, et cela ne signifie pas que le rein fonctionne pire, mais que le métabolisme de phosphagènes est plus actif.

Niveaux de créatine chez les personnes actives et sédentaires

Figure VI. Effets de différentes variables sur les concentrations de créatinine entre les personnes actives et les sédentaires (Hull, 2019)

Les associations de risque entre les altérations des paramètres hématologiques et biochimiques et l’entraînement intensif ont déjà été exclues comme « cause » du développement de la maladie. Les athlètes ont des concentrations plus élevées de certains marqueurs et cela n’est pas un problème. Notre collègue Borja Bandera vous le raconte ici.

Alors, la créatine est-elle sûre pour les diabétiques ?

Oui, sans doute !

La créatine est l’un des compléments sûrs chez les diabétiques et n’altère pas la fonctionnalité ni la structure des reins, qui sont l’organe cible qui pourrait souffrir des dommages par sa consommation et la plus grande prédisposition à souffrir de néphropathies chez les diabétiques (Gualano et al., 2011).

Saviez-vous que la créatine aide également à la gestion du glucose ? Eh bien, oui ! C’est un nutriment complet et, bien que nous ne connaissions pas les mécanismes par lesquels elle a cet effet, la vérité est que la créatine aide au contrôle du glucose chez les diabétiques « stabilisés ». (Gualano, 2011).

On pense même que la créatine « puisse être un nutriment conditionnellement essentiel dans la maladie rénale chronique « ! (Post et al., 2019).

Comme je l’ai déjà dit, je recommande toujours de consulter votre endocrinien, car c’est lui qui mieux connait votre cas et peut vous donner des recommandations personalisées.

La consommation de créatine est liée à des augmentations constantes de la masse maigre, la performance anaérobique et la force musculaire (Mielgo-Ayuso et al., 2019, Chilibeck et al., 2017). Qu’attendez vous alors pour utiliser la créatine dans votre post-entraînement ?

Sportifs professionnels diabétiques

D’autres compléments pour l’augmentation de la performance

Les compléments déjà nommés pour les diabétiques sont ceux qui présentent le plus de controverse chez les personnes qui souffrent de cette pathologie.

Nous n’avons aucune preuve solide qui montre que les compléments puissent avoir aucun type d’effet advers généralisé qui endommage à un patient diabétique ou aggrave son état.

En fait, il existe actuellement un grand nombre de compléments alimentaires qui sont utilisés pour améliorer les paramètres métaboliques chez les diabétiques et qui servent de traitement adjuvant aux thérapies prescrites par l’endocrinologue responsable, toujours sous son contrôle.

Les principaux effets sont…

ComplémentEffets sur le diabète
Acide Alpha Lipoïque1.    Améliore la sensibilité à l’insuline.

2.   Diminue la peroxydation et protège les membranes cellulaires.

3.   Améliore la fonctionnalité des reins.

Chrome1.    Diminue le glucose à jeun.

2.   Diminue l’hémoglobine glyquée, un marqueur de la glycation.

3.   Diminue l’insuline à jeûne, un signe d’amélioration de la sensibilité.

4.   Améliore la fonctionnalité cardiaque.

5.   Diminue le glucose et l’insuline après les repas.

6.   Diminue l’oxydation et protège les cellules.

7.   Diminue les concentrations de fructosamine, un autre marqueur de glycation.

8.   Améliore le profil de lipides (diminue les triglycérides)

Acide folique (vitamine B9)1.    Améliore la fonctionnalité de la paroi vasculaire (améliore la circulation)
Isoflavones1.    Diminue l’hémoglobine glyquée

2.    Diminue l’insuline à jeun.

3.    Améliore la sensibilité à l’insuline.

4.   Diminue le cholestérol total et le cholestérol LDL.

5.   Améliore le ratio Cholestérol/HDL-c.

6.   Diminue les triglycérides.

Magnésium1.    Diminue les concentrations de fructosamine.

2.    Améliore l’utilisation du glucose.

3.    Diminue l’hémoglobine glyquée.

4.    Diminue le cholestérol.

5.    Diminue les triglycérides.

Pycnogénol1.    Diminue le glucose à jeun.

2.    Diminue l’hémoglobine glyquée.

3.    Augmente l’expression d’Endotéline-1 liée à une meilleure circulation.

4.    Améliore le flux de sang dans les capillaires de l’oeil.

5.   Améliore l’acuité visuelle.

Sélénium1.    Diminue l’expression de NF-κB, un facteur d’inflammation.

2.    Diminue l’oxydation lipidique et protège les cellules.

3.   Améliore la fonctionnalité du rein.

Vitamine C1.    Diminue le cholestérol total et LDL (mauvais).

2.   Améliore la flexibilité des artères, en réduisant la pression sanguine systolique et diastolique.

3.   Diminue la production de radicaux libres.

4.    Diminue les concentrations d’insuline

5.   Diminue les triglycérides.

Vitamine E1.    Diminue les concentrations de marqueurs inflammatoires.

2.    Diminuent la fréquence cardiaque et la pression des battements.

3.   Améliore le statut antioxydant

4.    Réduit les concentrations de LDL.

5.    Améliore la fonctionnalité rénale.

6.    Diminue les concentrations d’hémoglobine glyquée.

Zinc1.    Réduit le stress oxydatif et la peroxydation lipidique.
Ginseng1.    Réduit les concentrations de glycose à jeun.

Précaution diabétiques qui utilisent des anticoagulants comme la Warfarine

Nicotinamide (vitamine B3)1.    Diminue la production d’incrétines améliorant la fonction du pancréas au moment de produire de l’insuline.
Fenugrec1.    Réduit l’insuline à jeun.

2.   Réduit les concentrations d’hémoglobine glyquée.

3.    Réduit le glucose à jeun et après les repas.

Vitamine D1.    Diminue le glucose à jeun.

2.   Améliore la sensibilité à l’insuline.

Cannelle1.    Réduit le glucose à jeun.

Figure VII. Tableau qui réunit les compléments pour diabétiques les plus étudiés et l’évidence actuelle de son utilité sur des paramètres associés au diabète (Tableau adapté des méta-analyses de Berlett et al., 2008; Ylmaz et al., 2017).

J’espère qu’après cet article, vous comprendrez que même si vous êtes diabétique, vous pouvez utiliser pratiquement n’importe quel complément alimentaire.

Non seulement vous le pouvez, mais ils peuvent avoir des effets positifs sur la gestion du glucose ; l’utilisation de compléments est donc une option tout à fait valable pour les diabétiques qui cherchent à améliorer leurs performances sportives.

Références Bibliographiques

Autres articles associés que vous ne devez pas rater :

  • Exercice et sport pour sa prévention, lire plus
  • La vraie maladie du siècle. Découvrez tout ici.
Compléments pour diabétiques

Diabète - 100%

Risques - 100%

Glucides pour diabétiques - 100%

Autres compléments valables - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Voir Aussi
Analyse altérée chez les sportifs les causes
Altération des Analyses chez les Sportifs

Nous analysons les raisons des Altérations des Analyses chez les Sportifs Les athlètes, qu’il s’agisse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *