État de Flux ou Flow – Qu’est-ce que et comment l’Atteindre

État de Flux ou Flow – Qu’est-ce que et comment l’Atteindre

Avez-vous entendu parler de l’État de Flux, aussi connu comme « Flow » ?

Reste alors, car cela peut vous intéresser

Qu’est-ce que l’État de Flow ?

Je suis sûr qu’au moins une fois, vous avez autant profité d’une activité, que vous avez perdu la notion du temps.

Les heures semblaient être des minutes, votre sentiment de contrôle sur l’activité était maximal et vous profitiez de tout.

Cela peut arriver avec le  « ping-pong », avec les amis, en écrivant un livre ou en écoutant de la musique.

Surf

C’est une expérience fréquente et très désirée.

On l’appelle l’État de Flux et aujourd’hui nous allons comprendre en quoi il consiste, quelles sont ses caractéristiques et comment nous pouvons atteindre ce merveilleux état de productivité et de plaisir.

L’auteur du « Flow »

Mihaly Csikszentmihaly (n’essayez pas de le prononcer…) est le père conceptuel de l’état de flux.

Grâce à son oeuvre « Flow »a su obra “Flow” Cet état psychologique a suscité beaucoup d’intérêt dans le grand public, bien que l’état de flux soit une expérience psychologique universelle que nous avons vécue toute notre vie :

  • Certains par hasard.
  • D’autres en le cherchant
  • Et d’autres avec des drogues… des mauvais cas d’habitude…

Mihaly disait que :

« Une personne peut se sentir heureuse ou triste, indépendamment de ce qui se passe à l’extérieur, simplement en changeant le contenu de sa conscience. »

Nous pourrions donc dire que l’état de flux est : un « état de conscience altéré« , dans le sens où il s’éloigne de l’état de conscience habituel dans lequel nous vivons la plupart.

L’auteur définit l’état de flux comme suit :

“La sensation de contrôle et profit absolut lors de la réalisation d’une activité sur laquelle nous sommes à 100%”.

Le concept est profond, et est influencé par des auteurs classiques stoïques comme Epictète ou Marc-Aurèle, mais aussi par des auteurs plus modernes comme Viktor Frankl.

Propriétés de l’État de Flux ou Flow

Comme je l’ai dit, le concept a suscité un grand intérêt de la part des scientifiques et du grand public.

Tout à fait normal…

Nous parlons d’une expérience qui promet de nous rendre plus productifs, plus heureux et de nous faire oublier nos soucis et nos angoisses du monde, au moins temporairement.

Nous allons analyser les propriétés de cet état de flux :

Concentration intense dans l’activité

L’État de Flux/Flow (EF) génère une concentration maximale mais subtile.

Presque comme si « l’activité » et « celui qui fait l’activité » disparaissaient et qu’il ne restait qu’une chose. Une telle concentration nous fait naturellement oublier tout le reste.

  • Ce que nous allons manger ;
  • Si j’ai fait ou pas mes devoirs ;
  • Mes problèmes économiques ;
  • Tout.
C’est pourquoi, si vous faites quelque chose et que votre esprit saute sans cesse d’une pensée à l’autre, qui n’a pas grand chose à voir avec l’activité, vous n’êtes PAS dans un état de Flux.

Flow

Dans l’état de Flow l’esprit reste statique sur l’activité. C’est l’activité…

Rien ne semble vous importer

Comme je le disais, l’EF occupe TOUT l’espace de votre conscience, ne laissant aucune place aux soucis, aux angoisses “To Do’s”.

  • S’ils vous parlent, vous n’écoutez probablement pas.
  • Si le chien du voisin vous dérange en aboyant, vous n’êtes PAS dans un état de flux.
  • Si vous entendez les travaux de construction dans la rue, vous n’êtes PAS dans un état de flux.
Donc, si votre entourage vous dit souvent que vous êtes enchanté, bouche bée ou « en transe » lorsque vous faites ce que vous faites, OUI, vous êtes en EF.

L’action et la conscience sont mélangées

C’est là une autre caractéristique déterminante de l’EF.

Votre conscience de l’activité et votre propre activité semblent ne faire qu’un. Il est difficile à expliquer avec des mots et plus facile à ressentir.

  • Si vous jouez au football ou au basket, c’est un peu comme si vous aviez le sentiment que le ballon, vos coéquipiers et le terrain ne font qu’un avec vous.
  • Si vous écrivez, c’est comme si « l’écrivain » et « l’écriture » ne soient qu’ul seul élément.

C’est différent pour chacun.

Sentiment de contrôle

Un autre facteur définissant l’expérience du flux est que nous avons le sentiment subjectif, qu’il soit réel ou non, que nous contrôlons absolument tout ce qui se passe.

Le sentiment de maîtrise engendre le plaisir et cela génère l’adhésion à l’activité et la motivation pour la poursuivre.

Le ressultat ? Nous sommes plus de temps concentrés dans une activité. Cela nous fait la faire mieux, et nous rentrons dans cycle très profitable de pratique-amélioration-pratique.

L’expérience est plus profiteuse

C’est ce qu’on appelle « l’activité autotélicienne ».

Du grec « auto », lui-même ; et « telos », but. C’est-à-dire qu’il s’agit d’une activité dont la fin est l’activité elle-même, et c’est très important.

Elle est importante car elle nous fait oublier les motivations externes qui nous distraient parfois et diminuent la qualité de ce que nous faisons.

Lorsque vous êtes dans EF, vous faites l’activité pour l’activité elle-même et la satisfaction qu’elle vous procure, et non pour un salaire à la fin du mois, une reconnaissance ou la gloire…

La conscience de soi disparaît

Nous avons déjà commenté cela auparavant : lorsque nous entrons dans l’EF, notre conscience de soi disparaît, elle se fond dans l’activité.

Il n’y a plus de « Borja Bandera »… il ne reste plus que l’activité.

C’est ce qu’en Orient, ils pourraient considérer comme un état méditatif et une union avec le tout.

Le sens du temps se déforme

Lorsque nous sommes tellement impliqués dans une activité, nous perdons la capacité de quantifier le temps avec précision.

En général, le sentiment que nous avons est que les périodes de temps sont raccourcies.

Focus

L’impression d’avoir fait quelque chose pendant 30 minutes alors que vous l’avez fait pendant 2 heures.

Schéma spécifique de l’activité cérébrale

C’est une chose que la science n’a découverte que récemment, mais l’EF peut être déterminée en regardant un électroencéphalogramme.

Il se caractérise par une activité accrue des ondes thêta dans les régions frontales, tandis qu’il y a une activité modérée des ondes alpha dans les régions frontales et centrales du cortex cérébral.

Et maintenant, la question la plus importante :

Comment atteindre l’État de Flux ?

Eh bien, ce n’est pas facile à réaliser : parfois, cela se fera sans qu’on le cherche, d’autres fois, il n’y aura pas de moyen.

Il y a des jours où il apparaît facilement et d’autres où il n’apparaît pas.

En règle générale, ne le cherchez pas trop, mais gardez-le toujours à l’esprit.

Voici quelques facteurs qui, s’ils sont présents dans l’activité, faciliteront l’état du flux :

Feedback immédiat

Les activités qui fournissent un feedback immédiat vous indiquant si vous vous en sortez bien ou non facilitent grandement l’EF

C’est pourquoi le sport est l’un des domaines les plus faciles pour rentrer en EF, car ses objectifs sont généralement assez clairs (voir le point suivant) et fournissent un feedback presque immédiat (points, buts, scores, etc.).

Objectifs clairs

De même, le fait d’avoir des règles du jeu claires est un facteur qui facilite l’état de flow.

Pour y entrer, l’activité doit avoir un but, un objectif, même si nous ne le faisons pas pour atteindre cet objectif.

Par exemple : jouer une chanson à la flûte, jouer un match de tennis, écrire un article pour un journal, ou peindre des miniatures.

Objectif EF

Tous partagent des objectifs clairs.

Créativité

Les activités créatives vous font rentrer plus facilement en EF.

Vous verrez donc parler très souvent de cette expérience à des peintres, écrivains ou musiciens.

Niveau de défi Vs Niveau d’Habilité

Ils doivent être équilibrés pour éviter l’anxiété ou l’ennui.

C’est le point le plus important : nous devons trouver un équilibre entre la compétence (ce que je suis capable de faire) et le défi (le niveau de difficulté de l’activité).

  • Si l’activité est trop difficile, je serai frustré et l’anxiété s’installera.
  • Si l’activité est trop facile pour mes capacités, l’ennui apparaîtra.
Le niveau de difficulté devrait augmenter au fur et à mesure que vos compétences se développent. Et c’est dans cet équilibre vertueux que la magie se produit.

Un article de plus, un de moins ! À bientôt !

Articles Associés

  • Vous avez sûrement entendu parler de la Résilience. Mais si ce n’est pas las, vous pouvez le faire sur ce lien.
  • Il existe un concept nommé « Inconfort Volontier«  qui est directement lié à l’amélioration physique et mentale. Si vous voulez tout savoir, continuez à lire....
État de Flow

Qu'est-ce que - 100%

Origine - 100%

Propriétés - 100%

Comment arriver - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Au sujet Borja Bandera
Borja Bandera
Borja Bandera est un jeune médecin spécialisé dans les domaines de la nutrition, de l'exercice et du métabolisme, qui combine son activité clinique avec sa vocation de diffusion et de recherche.
Voir Aussi
Barres alimentaires
Barres diététiques- Comment et où choisir la bonne?

Les barres diététiques sont-elles toutes les mêmes? Les barres diététiques, si populaires qu’elles servent de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *