L’indice de masse corporelle (IMC) et le rapport taille/hanches (RTH), deux méthodes différentes pour mesurer la composition de notre corps

L’indice de masse corporelle (IMC) et le rapport taille/hanches (RTH), deux méthodes différentes pour mesurer la composition de notre corps

Le poids indiqué par la balance peut nous donner une idée de l’état de santé de notre corps ou de notre prédisposition à souffrir certaines maladies. Pour ne pas nous limiter à seulement connaître notre poids, d’autres indices plus fiables permettent de nous guider.

L’indice de masse corporelle (IMC) et le rapport traille/hanches (RTH) sont deux méthodes différentes pour mesurer notre composition corporelle de manière simple et rapide. Deux normes plus modernes qui peuvent nous fournir de grandes informations et nous aider à prévenir certaines maladies.

L’indice de masse corporelle (IMC)

Parmi les deux indicateurs dont nous allons parler aujourd’hui, l’IMC est sans doute le plus connu de tous. Il s’agit d’un calcul simple et rapide de la composition de notre corps qui évalue si notre poids est cohérent et adapté à notre taille.

De cette façon, les seuls chiffres que nous devons prendre en compte pour évaluer la quantité de graisse de notre corps sera notre poids, en kilogrammes, et notre taille ou hauteur en mètres, au carré.

IMCCalculer le poids idéal

Il existe aujourd’hui de nombreux calculateurs qui facilitent l’équation de l’IMC et dans lesquels il suffit d’introduire les différentes données pour connaître le résultat, par exemple celui du site du National Heart, Lung, and Blood Institute (NHLBI) qui nous fournit un tableau d’orientation pour savoir concrètement où nous sommes situés.

Les valeurs proposées par l’OMS

Selon les valeurs proposées parl’OMS, en fonction des résultats de l’équation, nous évaluerons notre composition corporelle de cette manière:

  • Maigreur = IMC inférieur à 18,5.
  • Poids normal = IMC entre 18,5 et 24,9.
  • Surpoids = IMC entre 25 et 29,9.
  • Obésité = IMC de 30 ou supérieur.

Résultats de l'IMC

Le rapport taille/hanches (RTH)

Un autre indice un peu moins connu nous apporte d’autres informations, le rapport taille/hanches. Cet indice nous permet de savoir si une personne a des prédispositions à l’accumulation de graisses, ce qui a une incidence sur la probabilité de souffrir des maladies cardiaques et du diabète et des problèmes de pression artérielle, entre autres.

Cette mesure, utilisée pour connaître le taux de graisse intra-abdominale, est un outil complémentaire au calcul de l’IMC, car ce dernier a certaines limites et ne permet pas de distinguer si le surpoids peut être causé par une hypertrophie musculaire ou s’il est dû à une augmentation de la graisse corporelle.

Et d’après les études (I II), le RTH peut être un indicateur plus précis du surpoids ou du risque de maladie coronarienne.

Le RTH est le rapport qui résulte de la division du périmètre de la taille d’une personne. Voyons le calcul:
RTH
Mesurer le RTH

Pour le calculer, nous prenons la hauteur de la dernière côte flottante (généralement autour du nombril) et le périmètre maximum de la hanche, autour des fessiers

Valeurs proposées par l’OMS

Les valeurs standard proposées à prendre en compte:

  • RTH = 0,71-0,84 normal pour les femmes.
  • RTH = 0,78-0,94 normal pour les hommes.
  • Chiffre élevé: Obésité androïde (corps en forme de pomme).
  • Chiffre faible: Obésité gynoïde (corps en forme de poire).

Les valeurs RTH pour les hommes et les femmes

Mon exemple personnel

À titre d’exemple personnel, lors de différents examens de routine, lorsque le médecin a calculé mon indice de masse corporelle, le résultat a donné un IMC=25,9. D’un point de vue théorique et uniquement selon le tableau des valeurs proposées par l’OMS, il se situerait clairement dans la fourchette des personnes ayant des problèmes de surpoids; et c’était précisément le diagnostic médical: surpoids.

Mon poids était de 79 kg avec 8 % de taux de graisse.
C’est la limite de l’IMC à laquelle nous faisons référence lorsque seul le poids du corps est évalué, sans distinguer entre la quantité de masse musculaire que nous avons ou la quantité de graisse corporelle. Ainsi, il ne prend pas en compte l’indice de masse grasse (IMG).

Un autre outil alternatif de mesure de la composition corporelle: le rapport taille/hauteur (WHtR)

Nous avons parlé de l’IMC et du RTH comme méthodes de calcul de la composition corporelle, il existe bien sûr d’autres alternatives, plus complètes, et qui selon des études nous montrent également qu’il est possible d’évaluer le risque cardiovasculaire et l’état nutritionnel, comme c’est le cas pour le WHtR Waist-to-Height (WHtR) qui compare la circonférence abdominale (Waist) avec la taille (Height).

Il s’agit du rapport entre le tour de taille et la hauteur, tous deux mesurés dans les mêmes unités. Plus la valeur du WHtR est élevée, plus il existe un risque d’obésité et de maladies cardiovasculaires. À partir d’un WHtR supérieur à 0,5, nous sommes face à de grands risques.RTH

Tableau de valeurs

Tableau de valeurs

  • Selon une étude récente, le WHtR est une mesure qui se démarque des autres (IMC et RTH par exemple), car elle serait plus fiable pour détecter le risque de crise cardiaque, d’infarctus du myocarde ou de décès.
  • Alors que d’autres études démontrent que le calcul du RTH serait plus approprié pour prévoir les risques d’infarctus ischémique.

Les limites de ces mesures.

L’IMC, le RTH ou le WHtRl sont des calculs simples et indicatifs, qui nous permettent de nous donner une idée d’un éventuel surpoids ou du risque de souffrir certaines maladies, mais ces mesures ne doivent pas être considérées comme des méthodes infaillibles.

Des personnes très différentes, avec différents poids et pourcentages de graisse peuvent avoir un IMC ou un RTH sain, bien qu’il s’agisse en fait de personnes à risque en raison d’autres types de facteurs déterminants tels que le facteur génétique ou l’environnement auquel elles sont exposées.

L’utilisation de ces mesures peut donc être considérée comme une aide et des indications de grande valeur, mais sans oublier qu’il s’agit certainement de données limitées et que chaque fois qu’il existe une « prédisposition externe », il conviendrait de consulter à un spécialiste pour une évaluation approfondie.

Ces mesures sont des indicateurs très utiles de la composition corporelle, mais toujours soumis à certaines limitations en raison de facteurs externes

Sources

    1. Organisation mondiale de la santé (OMS) | El estado físico: uso e interpretación de la antropometría |Série de rapports techniques, 854. Genève (Suisse) | 1995
    2. ncbi | Accuracy of Body Mass Index to Diagnose Obesity In the US Adult Population | Int J Obes (Lond). Author manuscript | available in PMC 2010 May 27
    3. ncbi | USE OF BODY MASS INDEX FOR MONITORING GROWTH AND OBESITY | Richard S Taylor | Paediatr Child Health. 2010 May-Jun; 15(5): 258
    4. Endocrine Society |The Predictive Value of Different Measures of Obesity for Incident Cardiovascular Events and Mortality | Schneider, H J; Friedrich, N; Klotsche, J; Pieper, L; Nauck, M; John, U et al. | Jan 2010
    5. ncbi |Body Mass Index, the Most Widely Used But Also Widely Criticized Index: Would a Criterion Standard Measure of Total Body Fat Be a Better Predictor of Cardiovascular Disease Mortality? |Ortega FB, Sui X, Lavie CJ, Blair SN | 2016 Apr;91(4):443-55
    6. scielo |Razón cintura estatura como predictor de riesgo cardiometabólico en niños y adolescentes |Pilar Arnaiz, Mónica Acevedo, Carlos Díaz, Rodrigo Bancalari, Salesa Barja, Marlene Aglony, Gabriel Cavada4 y Hernán García |Rev Chil Cardiol 2010; 29: 281 – 288

Articles associés:

Évaluation IMC et RTH

IMC - 100%

RTH - 100%

Paramètre alternatif du RTH - 100%

Limites - 99%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Au sujet David Diaz Gil
David Diaz Gil
David Diaz Gil a de grands articles, où il dépose l'essence de l'expérience ainsi que la rigueur scientifique.
Voir Aussi
Assault Air Bike: la machine ultime pour le cardio

Nous vous disons tout sur cette machine qui révolutionne la façon de travailler son cardio, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *