6 Façons d’Être Plus Résilient

6 Façons d’Être Plus Résilient

Aujourd’hui, nous allons analyser plusieurs stratégies à mettre en œuvre dans votre vie quotidienne pour vous rendre plus résistant, pour devenir une personne résistante qui tirera profit des incidents qui vous attendent

Dans le post antérieur nous décrivons la résilience comme cette capacité de faire face, d’endurer et même de profiter des revers que la vie nous réserve à tous.

Depuis les temps anciens, les êtres humains ont cherché des moyens de devenir plus résistants.

La contradiction de nos jours

La contradiction avec laquelle nous vivons chaque jour est que, plus nous sommes avancés en termes de possibilités et de technologies, moins nous semblons résister aux aléas de la vie. Nous sommes devenus une société aussi intelligente et avancée qu’elle est douce et fragile, tant psychologiquement que physiquement.

Nombre de ces stratégies sont issues de la philosophie stoïque. Des philosophes commeMarco Aurelio nous ont laissé tout un héritage de prescriptions pour la vie qui sont aussi importantes aujourd’hui, voire plus, qu’au moment de leur création.

Sagesse

Une sagesse ancienne pour des temps nouveaux

D’autres sont simplement le résultat d’observations quotidiennes et d’essais et erreurs.. C’est pourquoi je suis sûr que vous, le lecteur, pouvez contribuer de bien d’autres façons à accroître notre résilience, c’est pourquoi je vous encourage à le faire dans la section des commentaires

Visualisation négative : quel est le pire qui puisse arriver?

L’une des pratiques les plus frappantes et les plus machiavéliques des stoïciens consistait à visualiser périodiquement une situation catastrophique ou impliquant un certain stress, comme la perte d’un être cher, d’une relation ou d’un bien précieux.

Nous sommes fous?, attendez…

Ceux qui ne sont pas familiers avec cette stratégie pourraient penser à la futilité de « souffrir inutilement » en imaginant de telles situations. Cependant, si vous lui donnez une chance, vous verrez que c’est une pratique assez utile.

Il en est ainsi pour plusieurs raisons, la plus importante étant le fait qu’en visualisant et en ressentant la perte en question, vous commencez à la valoriser davantage lorsque vous réalisez que vous avez encore cette personne ou cette appartenance à vos côté.

La plupart du temps, les êtres humains commettent une grave erreur que j’appelle « biais de permanence illusoire » et qui consiste précisément à tenir pour acquis que ce que vous avez avec vous aujourd’hui sera toujours avec vous. Cela conduit à Cela conduit à une appréciation de moins en moins grande de ce bien précieux au fil du temps. Il conduit à une adaptation hédoniquequi fait des ravages, car un jour ce bien précieux ne sera plus à vos côtés.

Alors asseyez-vous, fermez les yeux, et passez cinq minutes à vous imaginer :

  • Sans cette jolie maison
  • Dormir sur un trottoir un 2 Mars
  • Assister aux obsèques d’un être cher, pleurant sa perte inattendue
  • Sans jambes et en fauteuil roulant
  • À l’hôpital avec un diagnostic en phase terminale

Gratitude

Croyez-moi, lorsque vous ouvrirez à nouveau les yeux, vous ressentirez un véritable sentiment de gratitude qui peut vous faire beaucoup de bien

La deuxième raison de cette pratique est qu’elle vous prépare à la situation en question, en la considérant, bien qu’inconsciemment, comme une possibilité.

Une possibilité qui fera mal, mais qui fera beaucoup plus de mal si vous ne l’aviez pas envisagée auparavant

Abstinence volontaire et intermittente

La deuxième des techniques à mettre en œuvre, nous l’appellerons simplement « abstinence volontaire ». J’entends par là, volontairement et avec une certaine fréquence, abstinence et refus des plaisirs quotidiens à ceux qui autrement auraient dit oui.

Avoir ce que l’on veut quand on veut ne crée que des faiblesses

Ce morceau de gâteau, cette nourriture délicieuse, cette heure de sommeil supplémentaire ou ce caprice matériel inutile peuvent être de bons exemples d’objets d’abstinence. Ce type de renoncement volontaire était également une pratique courante chez les anciens stoïciens, et il ne vise qu’à ajouter un peu d’équilibre à l’hédonisme excessif qui règne à notre époque.

À cet égard, la pratique du jeûne intermittent, vous offre en plus des bénéfices cardiométaboliques qui peut également vous apporter des bénéfices psychologiques de ce type. Renoncer volontairement à la nourriture sur une base temporaire peut vous libérer psychologiquement de cet attachement pathologique à la nourriture.

Ces légers renoncements vous feront goûter davantage à la vie. Ce que vous appréciez chaque jour, vous cessez bientôt de l’apprécier. C’est le bénéfice le plus direct de l’abstinence volontaire dans tous les aspects de la vie.

Abstinence volontaire

Vous apprécierez plus ce dessert, cet après-midi de congé ou pendant ce temps libre s’il est rare dans votre routine quotidienne, bien plus que si vous l’appréciez tous les jours

Ce qui est rare estprécieux. Ce qui est rare est désiré. Ce qui est rare se savoure plus.

Devenir résilient en cultivant le détachement des choses matérielles et en y renonçant pour despériodes de temps limitées

Comprendre l’ensemble

Nous, les êtres humains, avons du mal à comprendre les événements comme un tout interconnecté et ne prêtons souvent attention qu’à l’histoire limitée que nous transmettent notre esprit.

Il n’y a pas d’événements isolés et déconnectés.. La réalité, ce qu’elle est, est une interconnexion infinie de faits dans laquelle vous vous voyez à un moment donné, protagoniste :

  • C’est alors que votre esprit vous racontera le « mensonge de la victime ».
  • Vous dira pourquoi cela doit vous arriver à vous.
  • Vous comparera à votre voisin, qui n’est pas si malheureux.
  • Vous inventera mille histoires sur les raisons pour lesquelles cela ne devrait pas arriver et pourquoi vous n’avez pas de chance.
  • Vous fera sentir vraiment mal.

Mais lorsque vous comprenez que ce qui vous arrive à ce moment précis, cela fait partie d’un ensemble infiniment complexe, et dans lequel vous n’êtes qu’une petite pièce de l’engrenage, la résistance que nous offrons face à la catastrophe se trouve affaiblie.

Gardez à l’esprit la trivialité de notre existence. Même des noms comme Galileo, Marco Aurelio ou Da Vinci ne signifieront rien dans 100 000 ou 200 000 ans, un temps qui, à l’échelle cosmique, n’est pas si incommensurable.

Positivisme

Votre douleur, votre histoire, votre succès, ne sont importants que pour votre petit monde et celui de vos proches. Cela ne mettra pas automatiquement fin à la souffrance, mais cela peut enlever l’inertie de ce torrent de douleur que vous traversez.

Relativisez votre perte à ce qui est plus grand que vous et surtout, pensez qu’absolument tout, bon ou mauvais, passera

Comment puis-je tirer profit de cette situation?

Oui, dans toutes, absolument toutes les situations, vous pouvez tirer quelque chose de positif

Si je dois m’en tenir à une stratégie particulière, je m’en tiendrai à celle-ci. Face à toute catastrophe vitale que vous pourriez avoir à traverser, demandez-vous ceci : comment puis-je tirer profit de cette situation?

  • De nombreux détenus des camps de concentration nazis sont devenus des activistes de la paix.
  • Des personnes qui ont subi des abus de toutes sortes donnent aujourd’hui des conférences pour aider d’autres personnes qui ont vécu la même chose.
  • Il en va de même pour les femmes qui ont vécu une ituation de violence fondée sur le sexe.
  • Ou des jeunes qui ont souffert de Bullying, comme Jesús Vázquez.
  • Ou d’autres qui ont souffert abus sexuels, comme James Rhodes.

Vie

Ils ont tous en commun le fait d’avoir su comment devenir des alchimistes de leur propre souffrance et ont su la transformer en quelque chose de positif, en aidant les autres en cours de route

Chaque processus traumatique, avec toute l’empreinte de la douleur qu’il laisse dans son sillage, contient donc la graine de quelque chose de positif. Mais vous devez la chercher. Vous devez vous demander ce que vous pouvez en tirer

Accepter sans résistance ce que c’est

Une grande partie de la douleur que vous ressentez lorsque vous traversez une période difficile ne réside pas dans l’événement lui-même, mais dans la résistance interne que nous développons inconsciemment face à la situation

La résistance et l’acceptation sont opposées. Accepter la situation telle qu’elle est peut sembler violent ou inacceptable pour beaucoup, mais c’est un moyen direct de réduire la dose quotidienne de douleur. Pour éliminer les couches supplémentaires de martyre créées par l’esprit.

C’est ce qu’il y a. C’est un fait. L’accepter ne signifie pas que vous ne pouvez rien faire pour changer la situation, si c’est en votre pouvoir de le faire.

Acceptation

L’accepter, c’est ne pas offrir plus de résistance interne à la situation, car cette résistance ne change pas la situation, mais elle génère plus de misère en vous

Par conséquent, l’acceptation n’est pas un acte de faiblesse, mais de force. Ce n’est pas un acte de lâcheté, mais de résilience

S’endurcir pour faire face

« Tout le monde veut aller au ciel, mais personne ne veut mourir. »

La première étape de la résilience est de réaliser et de garder à l’esprit que la vie, bien que merveilleuse, va vous réserver beaucoup de douleur, parfois attendue et parfois inattendue.

Prendre conscience de ce fait est la première étape, mais cela ne suffit pas pour devenir une personne résiliente.

David Goggins, un ultra-athlète pour beaucoup considéré comme l’« homme le plus dur de la planète », dit que lorsqu’il s’entraîne, il ne s’entraîne pas seulement pour être plus rapide, plus dur, plus fort ou pour atteindre un certain record, mais :

  • Qu’il s’entraîne pour cet éventuel appel de 2 heures du matin qui vous annonce la nouvelle d’une mère décédée
  • Qu’il s’entraîne pour cet accident de voiture
  • Qu’il entraîne son esprit et son corps chaque jour afin d’être prêt lorsque la tragédie se produira
  • Entraînez-vous pour être prêt dans la vie

David Goggins

C’est ça construire une résilience

Vous rendre fort quand le soleil est levé, pour que vous puissiez le rester quand la tempête arrive. S’endurcir pour faire face parce que vous allez en avoir besoin

Vous avez aimé le post? Laissez-nous votre feedback dans les commentaires. Nous nous reverrons dans le suivant!

Entrées Associées

  • ¿Comment augmenter la forcé de volonté?
  • La Méditation comme Remède à la Dépression et à l'Anxiété
Évaluation Construire la Résilience

Visualisation négative - 100%

L'Abstinence volontaire - 100%

Comprendre l’ensemble - 100%

Tirer le meilleur parti d'une mauvaise chose - 100%

Accepter sans résistance - 100%

S’endurcir pour faire face - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Au sujet Borja Bandera
Borja Bandera
Borja Bandera est un jeune médecin spécialisé dans les domaines de la nutrition, de l'exercice et du métabolisme, qui combine son activité clinique avec sa vocation de diffusion et de recherche.
Voir Aussi
S’Entraîner Quand il Fait Chaud: Directives de Base

Il est important de prendre en compte certaines considérations de base concernant la thermorégulation lors …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *