Comment savoir si votre taux de Cholestérol est correct

Comment savoir si votre taux de Cholestérol est correct

Ce post vous éclairera pour savoir si votre Cholestérol est à un niveau correct

De très nombreuses personnes vivent encore dans la crainte d’avoir un taux de cholestérol élevé, une crainte qui est presque toujours infondée.

Mais le cholestérol il ne faut pas en avoir peur même s’il est élevé, il est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme

Tout a commencé par une étude totalement biaisée

Je ne m’attarderai pas trop sur la façon dont s’est monté tout ce canular sur le mauvais cholestérol, il faut savoir que l’étincelle a été allumée par le pathologiste allemand Rudolph Virchow qui a constaté un épaississement des artères des personnes sur lesquelles il pratiquait des autopsies et l’a attribué, sans autre forme de procès, à une collection de cholestérol.

Plus tard, le physiologiste Ancel Keys a publié son article intitulé Seven Countries Study qui a servi de base à ce mythe. L’étude sur laquelle il s’est basé établissait un lien entre la consommation de graisses saturées et les maladies coronariennes.

Bien sûr, l’étude était truquée puisque sur les 22 pays de l’étude, seuls les 7 qui ont servi à prouver son affirmation ont été utilisés, car en analysant l’ensemble des 22 pays, aucune corrélation n’a pu être trouvée.

Étude sur le cholestérol

De nombreux médecins de l’époque se sont moqués de cette étude biaisée et mal formulée, mais Ancel Keys était membre du conseil consultatif de l’American Heart Association, et il a utilisé ses contacts pour promouvoir la recommandation de réduire les graisses saturées, et c’est là que toute cette supercherie a commencé, qui a été bien exploitée par les sociétés pharmaceutiques pour introduire les statines à gauche, à droite et au centre et gagner des milliards de dollars.

C’est incroyable qu’à la suite de cette étude insensée, on ait mis en place le grand business du 20ème siècle qui bat toujours son plein en ce 21ème siècle, soutenu par le consensus médical pour son propre intérêt, et soutenu par la majorité des professionnels de santé par peur de ne pas respecter les directives médicales, même s’ils savent que c’est une arnaque

Études réfutant la théorie du mauvais cholestérol

Personnellement, je parle de la grande arnaque du cholestérol depuis des années, en fait depuis 4 ans

À l’époque où j’étais blogueur à Vitónica, j’ai compilé une série d’études sur le grand mensonge du mauvais cholestérol (2,3), il s’agissait de posts très controversés, et j’ai été taxé d’alarmiste, mais les études avaient été réalisées par d’autres médecins, pas par moi, j’ai simplement compilé et diffusé les conclusions dans une grande compilation pour montrer que nous étions dupés.

Et le fait est que chaque jour, de plus en plus d’études réfutent la théorie du mauvais cholestérol, des études réalisées par de bons professionnels de la santé qui ne sont subventionnés par aucune marque, contrairement à de nombreuses études qui ont établi une relation directe entre le cholestérol et les maladies coronariennes et dans lesquelles les grandes sociétés pharmaceutiques étaient impliquées financièrement.

Cela n’a aucun sens de devoir démontrer qui a un réel intérêt dans cette maladie inventée, toute personne qui a un minimum de bon sens voit que les seuls qui profitent de tout cela sont les compagnies pharmaceutiques, et si cette maladie n’existe pas, personne ne gagne, seules ces compagnies cessent de tirer profit

Le premier problème vient du consensus médical

Je comprends parfaitement les professionnels de la médecine qui sont guidés par le consensus médical, il est normal qu’ils préfèrent suivre les directives qu’on leur marque d’en haut que d’investiguer et de mettre à jour leurs connaissances et qu’avec ça ils peuvent se tromper, j’imagine qu’ils se disent : « je fais ce qu’on me dit et je me lave les mains », donc statines en veux-tu en voilà.

Consensus médical et cholestérol

Cela ne fait pas d’eux de mauvais professionnels, car la médecine n’est pas mathématique et repose sur des statistiques, et si « ceux qui sont au sommet » ont décidé qu’il fallait donner une pilule à ceux qui ont un taux de cholestérol total de 200 (même si ceux qui décident sont des directeurs de grandes entreprises pharmaceutiques), on la leur donne et c’est tout.

Mais on ne peut pas dire non plus que ce sont de bons professionnels, n’est-ce pas ?

Être un Bon Professionnel

Le bon professionnel est celui qui qui fait des recherches, se documente et se met à jour, celui qui doute quand il y a des raisons de douter, celui qui ne reste pas dans le superficiel, celui qui, quand il voit de nombreuses études qui confirment qu’il n’y a pas de relation directe entre l’hypercholestérolémie et les problèmes coronariens, ne dit pas : « ce sera parce que quelqu’un qui a de l’argent a payé pour cette étude », parce que j’aimerais vraiment savoir qui a un intérêt à payer pour une étude de ce type avec laquelle il n’obtiendra aucun bénéfice économique, mais qui essaiera d’aider à voir la crue réalité.

Le bon professionnel a appris et découvert que les maladies cardiovasculaires ont une origine inflammatoire et ne sont pas dues à un taux de cholestérol sanguin élevé.

Vous connaissez les véritables coupables :

  • sucre,
  • surpoids,
  • cortisol,
  • radicaux libres,
  • graisses trans,
  • sédentarisme,
  • alcool,
  • stress,
  • tabac…

Et il est clair que la réduction du cholestérol par les statines a de nombreux effets néfastes sur la santé

On oublie donc de vérifier son cholestérol ?

Parfois, nous tirons des conclusions hâtives qui peuvent être néfastes pour notre santé

Et l’une d’entre elles serait de laisser de côté le cholestérol dans les analyses, mais ce qui est clair, c’est qu’il ne suffit pas de regarder le cholestérol total, et encore moins le cholestérol LDL, qu’ils ont appelé mauvais cholestérol, quelque chose qui n’a pas de sens, car une molécule ne peut pas être mauvaise ou bonne, ou alors un globule rouge est bon ou mauvais ?

Cholestérol HDL et LDL

Le seul problème pour interpréter s’il existe un risque de maladie cardiovasculaire à partir d’une analyse de sang n’est pas de se concentrer uniquement sur le cholestérol, mais de regarder une série de valeurs et de calculer si ce risque est réel ou s’il s’agit simplement d’une valeur de plus dans une analyse de sang routinière.

La première chose que vous devez savoir est que le cholestérol LDL (qui est une valeur sans importance utilisée uniquement pour « vendre » des statines) qui ressort de votre analyse n’est pas la vraie, car son analyse est assez coûteuse, ce qu’ils font est de prendre le cholestérol total et de soustraire le cholestérol HDL et les triglycérides.

Donc, si vous avez un faible taux de triglycérides, votre cholestérol LDL sera plus élevé et avec un taux de triglycérides hauts (ce qui est vraiment grave car cela indique généralement un excès de sucres et de glucides raffinés dans l’alimentation qui sont convertis en graisse dans le foie par la lipogenèse hépatique De novo)

Valeur LDL plus réaliste

Comme mentionné ci-dessus, la plupart des laboratoires mesurent directement les triglycérides, le cholestérol total et, tandis que le cholestérol LDL est calculé indirectement à l’aide d’une équation mathématique de Friedewald datant de 1972, et qui est inexacte lorsque les triglycérides dépassent 400 mg/dL ou n’atteignent pas 100 mg/dL, ce qui surestime les résultats obtenus.

Il existe une formule de 2008 connue comme l’«Équation iranienne» ( LDL = TC/1.19 + TG/1.9 – HDL/1.1 – 38 (mg/dL) qui corrige les erreurs de Friedewall basées sur un modèle de régression linéaire, donnant des valeurs ajustées bien meilleures pour les personnes ayant de faibles valeurs de triglycérides

Sur le site «Me gusta estar bien» vous pouvez estimer votre LDL en entrant votre cholestérol total, cholestérol HDL et triglycérides et vous verrez qu’il vous donne une valeur inférieure, par exemple voici ma dernière prise de sang et ses valeurs :

Valeurs du Cholestérol

Comme vous pouvez le constater, mon cholestérol total est bien supérieur régime cétogène, mais mes triglycérides sont bas et mon cholestérol HDL est élevé, donc mon cholestérol LDL est très élevé.

Si l’on utilise la formule iranienne, j’obtiens un LDL de 171, un peu plus bas mais toujours élevé selon le binôme «consensus médical et grand mensonge sur le cholestérol», mais ce n’est pas vraiment quelque chose qui m’inquiète car mon profil lipidique est parfait (comme nous le verrons bientôt), cela n’inquiète que mon endocrinologue qui m’a suggéré de prendre des statines, ce que j’ai évidemment rejeté.

Elle m’a également suggéré que j’arrête de manger autant de graisses saturées, ce que j’ai également refusé, et bien sûr, elle m’a prié d’arrêter la cétose car étant diabétique type 1 je pourrais entrer en acidocétose, ce qui, je ne sais pas, n’est pas arrivé au cours des 5 semaines où j’ai essayé de ne pas manger de glucides.

Mais de cela, j’en parlerai dans le post « Cétose vs acidocétose : l’expérience d’un diabétique »

Comment savoir si vous avez un bon profil lipidique ?

Si vous avez lu jusqu’ici, il est clair pour vous que le cholestérol LDL ne sera pas d’une grande utilité, nous devons nous concentrer sur le cholestérol HDL et les niveaux de triglycérides

Mais comme la valeur des triglycérides est inversement liée à celle du HDL et que la valeur des triglycérides est plus fluctuante et celle du HDL plus stable, ce sera le HDL qui sera la valeur la plus fiable de toutes dans l’analyse, c’est-à-dire, un HDL bas signifiera que nous avons des triglycérides élevés et vice versa.

Test de Cholestérol

Rapport TC/HDL

Ainsi, le HDL étant un indicateur indirect stable mais très fiable du taux de triglycérides, la meilleure façon de savoir si nous avons un bon profil lipidique est de diviser le cholestérol total par le cholestérol HDL, selon ce qui a été étudié ; si le résultat est inférieur à 4,5, cela indique que vous avez un bon profil lipidique.

Dans mon cas, j’ai un TC de 297 mg/dl (parfaitement normal), avec un HDL de 73 mg/dl, mon rapport TC/HDL est de 4,07, totalement sain

Le fait d’avoir des triglycérides inférieurs à 100 mg/dl indique que mon cholestérol LDL est de type A, sous-types 1 et 2, à grosses particules, qui est un cholestérol totalement inoffensif (contrairement aux types 3, 4 et 5), appelés Small Dense, qui seraient nocifs.

Triglycérides/HDL

Un autre ratio que nous pouvons étudier et analyser pour savoir si notre profil lipidique est correct est de diviser les triglycérides par le cholestérol HDL, qui, selon ce qui a été étudié, devrait être inférieur à 2.

Dans mon cas, c’est le résultat de la division de 50 par 73, ce qui donne un résultat de 0,68

Remarquez que si votre cholestérol total est de 195, avec un HDL de 28, des triglycérides de 109, vous auriez un LDL de 58, ce qui semble à peu près correct, mais ce rapport Triglycérides/HDL serait de 3,89, bien supérieur au 2 recommandé. Tout ça parce que les triglycérides sont trop élevés par rapport à celui du cholestérol.

LDL/HDL

Et un troisième rapport, qui a été étudié, doit être inférieur à 4,3 pour indiquer que notre profil lipidique est correct, qui provient de la division des deux cholestérols LDL (avec la formule iranienne) par le HDL.

En continuant avec mon analyse actuelle, je diviserais 172 par 73, ce qui donnerait une valeur de 2,35, même si j’utilise le cholestérol calculé dans l’analyse qui est de 214, cela me donne un ratio de 2,93, loin du maximum marqué à 4. 3

Conclusions

Donc, Je n’ai pas du tout à m’inquiéter de mon cholestérol :

  • Mon HDL est élevé,
  • Mes triglycérides sont bas,
  • Je suis un sportif assidu,
  • Mon taux de graisse est inférieur à 12 %,
  • Je n’ai pas d’antécédents familiaux de maladie coronarienne,
  • Je ne fume pas,
  • Je ne bois pas,
  • J’essaie de ne pas avoir un niveau de stress élevé…

C’est une autre chose si le destin est capricieux ou la génétique vous cause une maladie cardiovasculaire, mais cela n’aura rien à voir avec le cholestérol.

Et vous, Savez-vous vraiment si vos taux se situent dans la fourchette normale ? Calculez-les et ne tombez pas dans la grande arnaque du cholestérol

Sources

  1. El colesterol es nuestro amigo Blog: La meteo que viene Autor: Jorge García-Dihinx Villanova Pediatra Hospital San Jorge de Huesca Año: 2018
  2. La gran mentira del colesterol malo (I). Vitónica. Autor: David Díaz Gil Año: 2015
  3. La gran mentira del colesterol malo (y II). Vitónica. Autor: David Díaz Gil Año: 2015

Entrées Associées

Évaluation Taux de Cholestérol Corrects

Rapport TC/HDL - 100%

Triglycérides/HDL - 100%

LDL/HDL - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Au sujet de David Diaz Gil
David Diaz Gil
David Diaz Gil a de grands articles, où il dépose l'essence de l'expérience ainsi que la rigueur scientifique.
Voir Aussi
travail posté et sport
Travail en équipe et Performance Sportive

Nous vous expliquons la relation entre le travail posté et le sport et comment cela …

Un commentaire
  1. J’ai adoré votre article, cela corrobore avec une émission d’enquête sur big pharma et la statine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *