Triathlon : les transitions (III)

Triathlon : les transitions (III)

Aujourd’hui, nous devons parler des transitions en triathlon, c’est-à-dire de ces moments où l’on passe d’une discipline sportive à une autre.

Il existe simplement deux types génériques de transitions, à savoir :

  1. De l’eau au vélo (Transition T1) : cette première transition se fait de la natation au vélo. Dans les classifications, il est généralement indiqué comme T1 (et parfois le temps qu’il a fallu pour le terminer sera mesuré).
  2. De la moto à l’asphalte (transition T2) : c’est la transition clé, et elle se déroule de la moto à la course. Dans ce cas, dans les classifications, il sera référencé comme T2 (et le temps qu’il faut pour le faire est également généralement mesuré)

Préparation des transitions

Avant de commencer à traiter spécifiquement les transitions, nous allons vous expliquer quelques concepts clés qui doivent être réalisés avant de commencer la compétition afin de préparer non seulement le départ du triathlon, mais pour tout préparer correctement pour chaque transition , de l’équipement et de la nourriture, au ou aux points que l’organisation crée explicitement pour ladite fonction.

On peut dire qu’il y a une pré-transition qui ne compte pas vraiment pour la compétition, ni qui ajoutera du temps au test, mais sur laquelle il faut mettre autant d’accent, voire plus, que dans le reste des transitions, de sorte que lorsque nous y arrivons, nous avons tout le matériel et la nourriture que nous allons manger prêts.

Pré transition

Le premier aspect à prendre en compte est l’arrivée sur l’aire de course. Il faut arriver bien à l’avance, car on sait déjà que le rush n’est pas bon et cette fois ce ne serait pas différent, donc l’idéal est d’aller deux heures avant le point information (si vous ne l’avez pas fait la veille) et tout savoir : localisation des zones, horaires, collecte de numéros…

Le matériel doit être laissé dans l’ordre pour qu’il soit facilement accessible : casque, lunettes et chaussures de vélo (lâches et non attachées), bouteilles en place, barres stratégiquement placées, dans les poches ou sur le vélo, possible nourriture pour les transitions (très utile pour les longues distances), chaussettes de rechange pour éviter les frottements et les ampoules ou l’application de crème solaire.

Visibilité du dossard

Dans chaque discipline, il est très important de toujours visible le numéro que l’organisation du test vous a attribué. En natation, il est porté dans la casquette, et il sera normalement pré-enregistré par l’organisation, mais vous devez vérifier qu’il vous appartient et qu’il est visible et correct.

Dans la partie cycliste, il doit être porté à trois endroits visibles: sur le casque, sur le vélo et sur le corps. Pour le vélo et le casque, l’organisation donne généralement des autocollants que nous placerons correctement. Habituellement deux sur le casque (côté et avant) et un sur le vélo (il est généralement mis sur la tige de selle). Celui du corps varie, car dans la discipline cycliste, il doit être porté sur la partie inférieure du dos, et dans la course à pied, il doit être porté sur la partie avant du corps, d’où l’utilisation d’un porte-dossard est recommandé.

Le porte-numéro n’est rien d’autre qu’une sorte de ceinture sur laquelle le numéro est accroché (avec des épingles de sûreté ou des crochets qu’il porte), et la seule chose que vous ayez à faire lorsque vous atteignez la transition de vélo à course est de le tourner de l’arrière vers l’avant , sans perdre de temps (imaginez si vous l’accrochez avec des épingles de sûreté).

Visibilité dorsale

Transitions T1

Nous disons que c’est le premier type parce que c’est la première transition qui se fait dans le triathlon commun, c’est-à-dire lorsque nous finissons de nager et prenons le vélo, quelque chose comme de l’eau à la pédale. Dans cette transition, le plus important est de retirer rapidement la combinaison, donc une recommandation un peu évidente est de réaliser plusieurs tests à domicile la semaine avant la compétition , voire lors de séances d’entraînement qui Faites de la natation (il vaut mieux le faire lorsque vous vous entraînez en mer car dans la piscine il n’est pas habituel de voir quelqu’un avec la combinaison).

Ce n’est pas la même chose d’enlever le néoprène humide car il est sec, alors essayez les deux façons d’apprendre la différence et comment marcher dessus pour l’enlever plus tôt. Une astuce est d’utiliser de l’huile corporelle avant de la mettre, cela nous aidera à l’enlever et cela évitera également d’éventuels frottements dans les zones de frottement telles que les aisselles, le cou ou l’aine ( La vaseline est également généralement utilisée).

Idéalement, dès que nous sortons de l’eau, en nous rapprochant de la zone des stands où se trouve le vélo pour faire la transition, nous enlevons la partie supérieure du néoprène. Il est important de ne pas enlever vos lunettes et votre chapeau dans la zone autorisée (vous devez tout demander bien avant comme nous l’avons dit dans le post précédent) pour ne pas être pénalisé.

La partie supérieure du néoprène se détache facilement grâce à un long cordon accroché à la fermeture éclair que l’on peut facilement saisir, et qu’il faut vérifier qu’il fonctionne correctement, et lubrifier sinon pour un bon fonctionnement.

Le problème est qu’il se coince parfois à cause du velcro qui existe dans la zone du cou en néoprène ou parce qu’il ne peut pas être abaissé correctement à cause du froid ou d’autres causes, même si nous l’avions déjà essayé à la maison. L’important est de ne pas perdre son sang-froid et de ne pas dire à quelqu’un (public ou collègues) de vous aider à le faire baisser, car s’il vous voit l’exécuter, vous pouvez être sanctionné.

Une fois que nous avons atteint la zone de transition, où se trouvent le vélo et le reste de l’équipement et de la nourriture, nous devons nous dépêcher de retirer la combinaison de la manière la plus rapide que nous avons entraînée , et mettre le casque et les lunettes de vélo. Si la compétition va être longue, il est important de se sécher les pieds et de mettre des chaussettes pour éviter les frottements ou les ampoules qui pourraient même mettre en danger l’achèvement de celle-ci.

Il est conseillé de porter un maillot de bain ou un short spécifique au triathlon qui se porte sous le néoprène, s’il est utilisé, et qui servira de vêtement unique pour la partie vélo et le la partie de la course, avec laquelle on évitera de perdre du temps inutile en ayant à changer de vêtements pour chaque discipline.

Transition 1

Comme nous l’avons déjà dit, il y a une zone où vous devez toujours porter un bonnet de bain et des lunettes, il y a une zone où avant de faire du vélo, vous devez porter un casque et des lunettes (si vous utilisez) pour la partie cycliste. Par conséquent, avant de partir avec le vélo en marche jusqu’à la sortie de la partie cycliste, enfilez votre casque et vos lunettes pour éviter d’être pénalisé ou de perdre du temps.

L’importance du placement des chaussures
Il existe un moyen optimal de perdre le moins de temps possible lors de la mise en place des chaussures de cyclisme, qui est de les laisser sur les pédales du vélo et lorsque vous descendez du vélo, montez-y dans la zone marquée, enfilez les chaussures puis Lorsque vous avez déjà pris de la vitesse, démarrez-les.

Cette technique n’est pas très facile à réaliser, vous devez donc la pratiquer plusieurs fois jusqu’à ce que vous voyiez que vous la maîtrisez, sinon cela peut vous faire perdre plus de temps que vous ne pouvez en gagner en utilisant cette technique.

La technique traditionnelle est de mettre les chaussures dans la boîte et de courir avec elles sur la ligne de départ avec le vélo, mais il faut aussi faire attention car les chaussures, car elles ont le talon sur la semelle, glissent beaucoup.

Quelle que soit la technique que vous utilisez, recherchez des chaussures qui s’attachent très rapidement, avec une seule sangle velcro si possible, donc si vous le faites sur le dessus du vélo, vous n’aurez à vous pencher qu’une fois de chaque côté, ce qui vous fera gagner beaucoup de temps. N’utilisez pas de fermoirs très techniques car les chaussures de cyclisme spécifiques actuelles portent car ils peuvent être plus complexes à nouer et vous pénaliseront dans le temps de transition.

Transitions T2

C’est celui qui a lieu dans le changement de discipline cycliste au début de la course, ou comme nous l’avons familièrement baptisé de la pédale à l’asphalte , qui bien qu’il semble que ce soit de l’asphalte à l’asphalte les jambes remarquent cette brutale changement.

Cette transition est la plus importante des deux, car le changement de discipline sportive signifie que les jambes doivent supporter un contraste puissant dans le mouvement, l’impact et la force à exécuter, avec lequel nous devons pour y habituer progressivement notre corps.

Lors du cyclisme, les jambes génèrent une force de «rotation» nécessaire pour pédaler et lors du passage à la course, elles doivent effectuer une force de translation différent, avec ce que les premiers kilomètres de course se sentent généralement lourds et les jambes excessivement lentes.

A l’entraînement, le passage d’une discipline à une autre doit se faire en moins de 10 minutes de séparation , car si on dépasse ce temps, l’entraînement ne ressemblera pas à la compétition puisque les fibres Les muscles se seront suffisamment reposés pour s’adapter de vélo en course.

Transition 2

En ce qui concerne la zone de transition, nous devons entrer à pied depuis la zone indiquée par l’organisation, qui en règle générale est la même que la zone de sortie. En cela, vous pouvez retirer le casque du vélo mais pas avant car vous pouvez être pénalisé (parfois vous devez le mettre dans une boîte).

Tout comme pour monter sur le vélo et commencer à pédaler, il existe également deux façons de descendre du vélo , avec des chaussures spécifiques pour la partie du vélo, ce qui entraîne un risque de chute , et celui qui descend pieds nus en laissant les chaussures accrochées aux pédales.

Pour effectuer la descente, en laissant les chaussures sur les pédales et en courant pieds nus, il est nécessaire de l’entraîner plusieurs fois lors des entraînements afin d’apprendre à desserrer le velcro des chaussures en courant. Il vaut mieux pour ne pas porter des baskets avec des fermoirs à dégagement complexes qui nous pénalisent dans le temps.

Le kit
Si nous faisons un triathlon longue distance, il est pratique d’utiliser une autre paire de chaussettes, car celles que vous avez utilisées en cyclisme vous auront sûrement transpiré excessivement et il peut y avoir des frottements inconfortables ou des ampoules qui nous dérangent lors de la course.

Quant aux chaussures de running, l’idéal est d’utiliser des chaussures les plus faciles à nouer , soit avec du velcro, soit mieux encore en utilisant des cordons élastiques qui permettent de mettre de la pression, sans avoir à relâcher ou nouer le lacets, aussi vite que possible. Les lacets élastiques peuvent être achetés séparément et attachés aux chaussures.

Tous ces concepts que nous avons expliqué pour perdre le moins de temps possible ne sont pas tout à fait nécessaires si nous voulons simplement rivaliser sans chercher à atteindre le temps le plus bas possible , même si au final nous sommes en concurrence régulièrement, même si nous ne restons pas dans le premières places, nous aimerions classer le temps total autant de secondes que possible.

N’oubliez pas de consulter d’autres sujets sur le triathlon :

  • Les 3 suppléments essentiels en triathlon, ici
  • Consultez l’entraînement au gymnase pour ce sport
Evaluation Evaluation Transitions en Triathlon

Préparation - 100%

Dorsal - 100%

T1 - 100%

T2 - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Au sujet David Diaz Gil
David Diaz Gil
David Diaz Gil a de grands articles, où il dépose l'essence de l'expérience ainsi que la rigueur scientifique.
Voir Aussi
Compléments pour le Triathlon
Pourquoi prendre des compléments pour un Triathlon?

Le triathlon est un sport avec chaque fois plus d’adeptes. Ici vous trouverez toute l’information …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *