Qu’est-ce que l’Effet Buffet ?

Qu’est-ce que l’Effet Buffet ?

Aujourd’hui, nous allons expliquer en quoi consiste l’Effet de Buffet ou en d’autres mots, pourquoi continuons-nous à manger malgré le fait d’être rassasié ?

Nous entendons fréquemment la maxime suivante de la part des professionnels de la santé :

« Ayez une alimentation variée… »

Cela a une justification pratique claire : si nous consommons une grande variété de groupes d’aliments, les probabilités de carences nutritionnelles en micronutriments sont réduites, tout en garantissant l’inclusion d’éléments favorables tels que les fibres ou les phytonutriments.

Mais ce que peu de gens savent, c’est que cette maxime a un côté négatif, qui est particulièrement néfaste pour les personnes en surpoids et obèses.

Plus nous mangeons de choses variées, plus nous mangeons

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi nous mangeons plus dans un buffet à volonté ?

La raison de cette vérité réside dans un élément de notre système nerveux central appelé l’accoutumance.

Plus nous sommes exposés à un stimulus pendant une période donnée, moins nous y répondrons.

Notre réactivité à un stimulus diminue de forme indirectement proportionnelle au nombre de fois où nous le rencontrons.

Si vous ne mangez que des pommes de terre, votre intérêt pour les pommes de terre diminuera progressivement jusqu’à ce que vous les détestiez.

Pommes de terre

Imaginez que vous voyagez en voiture à travers les Asturies et que vous voyez une vache violette.

  • Vous en devenez fou, vous descendez la caresser, prenez des photos avec elle et les passez à tous vos groupes WhatsApp.
  • 15 minutes plus tard, vous voyez à nouveau une autre vache violette.
  • Vous continuez à halluciner, vous n’arrêtez pas de parler de la vache.
  • Au bout de 10 minutes, un troupeau de trois vaches violettes apparaît.
  • Eh bien, « il doit y avoir beaucoup de vaches violettes ici. »
  • Vous commencez à justifier ce stimulus.
  • Après avoir croisé des vaches violettes depuis trois heures, vous baissez la tête et continuez à regarder Instagram.

Vache

Vous ne répondez plus au stimulus.

Expérience de palatabilité

En 1981, Barbara Rolls et ses collègues ont évalué ce phénomène dans une étude : ils ont demandé à des volontaires de rapporter l’appétence de 8 aliments différents en goûtant une petite quantité de chacun.

Quelques heures plus tard, ils ont reçu l’un de ces 8 repas pour le déjeuner.

Des heures après le déjeuner, les volontaires ont réévalué l’appétence des 8 mêmes repas et ce que le chercheur a découvert, c’est que l’appétence des sept repas qu’ils n’avaient pas pris pour le déjeuner était beaucoup plus élevée que celle du repas qu’ils avaient pris pour le déjeuner.

Je vous invite à approfondir le sujet et à en apprendre davantage sur les risques possibles des aliments savoureux à ce lien.

Les choses bonnes, si elles sont brèves, sont deux fois meilleures

Cela vous semble familier, non ?

Barbara Rolls a appelé ce phénomène de satiété sensorielle spécifique, un type de satiété sélective envers les aliments ayant les mêmes propriétés organoleptiques que celles que nous venons de tester.

En bref, dans un buffet (ou dans notre quotidien) nous avons tendance à manger plus que ce dont nous avons besoin même si la nourriture n’est pas la meilleure du monde parce que (entre autres) nous n’avons pas le temps de nous habituer à un repas particulier.

Peu de gens répètent les plats dans cette situation. La chose normale est d’essayer tous les plats possibles.

  • Lorsque nous en avons assez des sushis, nous optons pour les rouleaux de printemps.
  • Nous en mangeons deux et passons au poulet au citron.
  • Trois bouchées et nous continuons avec le veau.
Et ainsi la spirale calorique continue, qui ne se termine que lorsque le frein d’urgence de notre satiété apparaît sur les lieux, généralement après avoir mangé trop de calories.

Qu’est-ce que c’est que le deuxième estomac?

C’est la raison mystérieuse pour laquelle certains (la plupart) des gens ont ce qu’ils appellent « un deuxième estomac » ou « l’estomac de dessert ».

Vous vous êtes sûrement vu plus d’une fois dans cette position :

  • Vous sortez pour manger avec la famille et vous êtes complètement rassasié.
  • Vous avez mangé les entrées et un excellent plat principal.
  • Vous ne pouvez même plus boire de l’eau.
  • Vous êtes rempli au maximum.

Second estomac

Mais tout à coup le serveur s’approche et murmure : « Nous avons du lait frit, du riz au lait ou un millefeuille pour le dessert, en voulez-vous ? ».

  • Vous vous retrouvez alors à ingérer 500 calories supplémentaires sans pratiquement aucun effort alors que vous pensiez ne plus pouvoir en supporter.
  • Votre faim réapparaît.
  • L’estomac du dessert s’ouvre.

Satiété sensorielle spécifique

Ceci est dû à ce concept.

Les caractéristiques organoleptiques du dessert (goût sucré, présentation colorée, odeur) et le fait qu’il constitue un élément nouveau dans la nourriture d’aujourd’hui (vous n’y êtes pas habitué) font que votre satiété diminue uniquement pour cet aliment.

Bien sûr, il existe également d’autres facteurs que nous ne pouvons ignorer et qui nous poussent à trop manger dans un environnement à volonté.

Disponibilité de la nourriture ad libitum

Le plus évident est l’accessibilité à la nourriture.

Dans un buffet à volonté vous pouvez manger ce que vous voulez et vous ne paierez pas plus cher.

Nous avons franchi une autre barrière : la barrière économique.

La pensée facile :

  • « Je peux manger ce que je veux, autant de fois que je veux »
  • « Je dois amortir le buffet, c’est pour cela que nous avons payé »
Cela peut vous faire manger au-delà de vos moyens. Et c’est souvent le cas.

Que pouvons-nous faire ?

Si nous avons compris en quoi consiste la satiété sensorielle spécifique, nous comprendrons que la solution est de faire ce que très peu sont prêts à faire (et moins dans un buffet libre) : limiter l’offre et la diversité des nourriture.

Une règle pratique et utile serait de limiter le nombre de plats différents que vous allez choisir.

Plats

Exemple : maximum 5 plats différents, desserts compris.

Conclusions

Le buffet est une réplique de notre société occidentale.

On y trouve une incroyable variété d’aliments hyper appétissants, visuellement frappants et accessibles (dans le buffet, vous ne payez qu’une seule fois).

Dessert

C’est la recette parfaite pour sur-ingérer de manière chronique.

Jour après jour ce surplus chronique altère nos mécanismes de récompense et de satiété, hypertrophie notre tissu adipeux et ouvre la voie à l’apparition de toutes sortes de maladies chroniques non transmissibles.

Rendez-vous dans le prochain post. Continuons à prendre soin de nous !

Entrées associées

  • Voulez-vous connaître sept aliments qui peuvent ruiner votre alimentation ? Continuez à lire.
  • Le Intuituve Eating est un concept qui établit une alimentation « pour les sensations »… Plus d'informations.
Évaluation Effet Buffet

De quoi il s'agit - 100%

Explication - 100%

Exemples - 100%

Recommandations - 100%

100%

Évaluation HSN: 5 /5
Content Protection by DMCA.com
Au sujet Borja Bandera
Borja Bandera
Borja Bandera est un jeune médecin spécialisé dans les domaines de la nutrition, de l'exercice et du métabolisme, qui combine son activité clinique avec sa vocation de diffusion et de recherche.
Voir Aussi
Erreurs à ne pas Commettre au Moment de se Remettre en Forme

Aujourd’hui, je vais vous expliquer les principales erreurs à éviter lorsque l’on souhaite se remettre. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *